Ma trombine

Ma trombine

Personnellement:

Citoyen, illacais. Citoyen illacais, né à Mantes-la-Jolie (78), où j’ai passé, euh… 2 ans d’après mes parents. Puis 20 ans à Mérignac. Né en 1973 (ouille…) et figure paternelle d’une tribu composée de 3 moustiques et d’une basquo-landaise, véritable patronne de la boutique.

Professionnellement :

Tour à tour développeur d’une machine folle au CNRS fabriquant des matériaux composites finalement destinés à l’industrie militaire (bien qu’étant persuadé produire ces matériaux pour des prothèses… pas glop), puis, de colère, parti faire vivre se fibre « hussard de la République » dans l’Education Nationale en tant que prof. des écoles dans l’enseignement spécialisé.
Parallèlement investit dans de nombreuses actions culturelles, artistiques et d’éducation populaire, j’assure entre 1999 et 2014 la direction de l’association Médias-Cité, centre de ressources pour les usages du multimédia (accompagnement des acteurs éducatifs, culturels, d’éducation populaire pour faciliter l’appropriation critique des usages citoyens du numérique). En 2014, cette association est transformée en une coopérative d’intérêt collectif, histoire de « faire société à l’ère du numérique ». Cette coopérative incube, porte et développe des projets d’innovation sociale et numérique.

Mandats professionnels:

Nommé en tant que personnalité qualifiée au sein de la Mission Interministérielle pour l’Accès au Multimédia en 1999.
Membre du Conseil de Développement Durable de la CUB (C2D) durant 6 ans, j’ai également assurél’une des vice-présidence de la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire d’Aquitaine.
J’ai représenté la famille de l’Économie Sociale et Solidaire au sein du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional (CESER Aquitaine) entre 2012 et 2014.

J’ai été nommé membre du Conseil National du Numérique en 2018.

Politiquement (national):

J’habite à gauche. Clairement et simplement.
Durant pas mal d’années au sein du Parti Socialiste. Jusqu’à ce que je trouve que Parti Socialiste et gauche ne soient plus assez souvent synonymes au regard de mes convictions…
Résolument engagé autour du non au TCE en 2005, je suis tout autant engagé dans la ré-orientation de l’Europe autour du progrès social pour ses citoyens. Je suis donc pro-européen et contre une Europe libérale.
Historiquement ancré dans les courants de gauche du Parti Socialiste (et notamment Un Monde d’Avance), c’est par cohérence politique que j’ai évidemment refusé de rejoindre la motion majoritaire lors du Congrès Toulouse. Je participe, très logiquement à la bataille pour l’ancrage du PS à gauche au sein de « Maintenant la Gauche« .
J’ai fait parti des artisans du mouvement des frondeurs.

J’ai été membre des instances fédérales et du Conseil National de ce parti.
J’ai contribué à la primaire aux côtés de Benoit Hamon. Ainsi qu’à la campagne présidentielle. J’ai eu l’honneur de faire partie de l’équipe politique de la campagne présidentielle, en charge du volet numérique du projet de Benoit Hamon, que je représentais sur ces sujets durant la campagne.

C’est très logiquement que j’ai choisi de rejoindre Génération-s en suivant, mouvement fondé collectivement à Grenoble en 2018.

Politiquement (local):

J’ai été conseiller municipal délégué à la communication et aux services numériques dans ma ville de Saint-Jean-d’Illac durant le mandat de Jacques Fergeau (2008/2014).
Je n’ai pas souhaité me représenter à ses côtés lors des élections suivantes en 2014.

Je suis et je reste un citoyen engagé à l’échelon local, comme à l’échelon national.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *