illac à regarder de + près

Les "limites de résilience écologique et sanitaire de notre ville" : les mots ne font pas la vertu

Lors du Conseil Municipal du 11 mars 2021, une nouvelle notion est tombée, en plein débat d’orientation budgétaire, brute de décoffrage dans le débat politique local : « les limites de résilience écologique et sanitaire de la ville ». Tout ce que nous en savons, pour l’heure, c’est que « nous nous en approchons ».
On ne sait pas très bien de quoi il s’agit mais ça fait carrément flipper!

Élisa : à quand l'application du principe de précaution ?

Dans le cas d’Élisa, j’espère donc que la nouvelle équipe municipale, prendre ce sujet à bras-le-corps, tant il s’illustre année après année par une dérive qui fait de plus en plus l’impasse sur les principes élémentaires de précaution: appliqué aux élèves et enseignants accueillis, appliqué à l’environnement, appliqué à l’habitat. Mais aussi le principe d’équité appliqué à toutes les structures illacaises.
Passons en revue tout cela.

Family Business le nouvel épisode pas banal de la saga Elisa.

Note préliminaire : toutes les informations présentées dans cet article sont publiques et disponibles. Il n’y a donc aucune information confidentielle ou protégée dans cet article. Il ne s’agit donc que d’un exercice de transparence qui devrait être la normalité quand il s’agit de la gestion des deniers et du patrimoine publics. Depuis plusieurs mois, on nous vend Élisa Aérospace comme une véritable initiative philantrophique. Et pendant qu’on supprime des

L'avenir des illacais ne peut pas être un "je".

Comme beaucoup d’autres, voici donc de longues années que je contribue à la vie locale illacaise. Et je tente depuis toutes ces années de le faire d’une certaine manière. Rien n’indique que cette manière soit la bonne ou la plus pertinente. D’autres sont possibles, chacune est légitime.D’autres personnes s’impliquent également, avec des approches différentes. Et c’est heureux. Même si je peux avoir des désaccords avec elles, elles méritent le respect:

Maternelle Paul Cézanne:  et si on évitait le pire ?

240 traversées d’enfants chaque jour. Ce sera le quotidien de la maternelle Paul Cézanne en 2019 et pour les années suivantes, en plein coeur d’une zone de travaux. Peut-on, collectivement, imaginer une alternative dans l’intérêt et la sécurité des bambins ?
À l’heure des cahiers de doléance, en voici une : trouvons un terrain d’entente pour l’intérêt général.