Non classé

Loi Macron : pour nous, c’est NON

(source www.maintenantlagauche.fr) Le ministre de l’économie a présenté mercredi matin son projet de loi « pour la croissance et l’activité ». Le Premier Ministre entend depuis sa nomination redéfinir l’identité et le projet de la gauche. Or, derrière l’affirmation de la volonté d’en finir avec « les idéologies », ce texte est l’un des plus idéologiques qui soit. Affirmer vouloir en finir avec les idéologies, c’est toujours vouloir mieux imposer

Ma trombine

Personnellement: Citoyen, illacais. Citoyen illacais, né à Mantes-la-Jolie (78), où j’ai passé, euh… 2 ans d’après mes parents. Puis 20 ans à Mérignac. Né en 1973 (ouille…) et figure paternelle d’une tribu composée de 3 moustiques et d’une basquo-landaise, véritable patronne de la boutique. Professionnellement : Tour à tour développeur d’une machine folle au CNRS fabriquant des matériaux composites finalement destinés à l’industrie militaire (bien qu’étant persuadé produire ces matériaux

Ecouter les salarié-e-s ... la vraie leçon de Toulouse [de retour de Toulouse - 2]

Il est faux de dire qu’à l’applaudimètre Valls ou Aubry auraient gagné lors du Congrès de Toulouse… (d’ailleurs on s’en cogne). La réalité est que la standing ovation la plus longue est allée aux salarié-e-s de Pilpa. (à noter qu’on n’en a pas conscience dans la vidéo éditée par le ps, mais bon). Preuve s’il en est qu’il reste un fond de conscience dans ce parti de sa vocation initiale…

Quelques sursauts dans un plat congrès... [de retour de Toulouse - 1]

Je vous propose dans ce billet une sélection d’interventions à l’occasion du Congrès de Toulouse. Celles que je vous propose sont celles que j’ai trouvé plutôt en phase avec ce que je pense être l’urgence sociale du moment. Il faut savoir que le Congrès consiste principalement en ces prises de paroles. Cette succession de temps de 4 minutes, n’amène hélas pas grand chose… l’attention est de mauvaise qualité, chacun en

Re-composer la gauche, recomposer à gauche !

Nous sommes à 50 jours d’un vote fatidique pour notre pays, d’un vote fondamental pour l’Europe. A l’aube de ce rendez-vous, notre bulletin de vote ne doit pas trembler. Il s’agit de l’ultime possibilité de rendre possible le rebond d’un pays, d’une Europe maltraitée. Maltraitée par une pensée unique, libérale, qui a préféré sacrifier ses citoyens, sa chair, sur l’autel de quelques uns dont le seul objet est de considérer