Martine Aubry, ou l’urgence d’une dynamique à gauche (1ère Partie)


Notice: compact(): Undefined variable: post_id in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: order in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: meta_key in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: featured in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: attachment in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: scan in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: scan_raw in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: callback in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: default in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: split_content in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: size in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: srcset_sizes in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: link in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: link_class in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: image_class in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: width in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: height in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: before in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: after in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: min_width in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: min_height in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: caption in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: meta_key_save in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: thumbnail_id_save in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: cache in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: format in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: echo in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: custom_key in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: default_size in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: the_post_thumbnail in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: image_scan in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: default_image in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: order_of_image in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: link_to_post in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

La séquence politique qui arrive est une séquence pleine d’enjeux.

Je le rappelle ici, je ne partage pas le principe même de la primaire. Je trouve problématique de pouvoir prendre part à un débat de désignation, sans le travail qui a précédé, c’est-à-dire en dehors de tous les échanges sur la construction d’un projet politique pour notre pays. Même si j’entends l’opportunité de créer une dynamique dans le peuple de gauche, cette démarche constitue, selon moi, un acte destructeur pour les principes d’éducation populaire, essence même des partis (même si parfois on est plus dans l’endoctrinement que dans l’éducation populaire, il faut bien le reconnaitre).

On s’en remet donc à une démarche basée sur « l’éducation par les médias », à coup de petites phrases et de séquences courtes, pour un enjeu qui demande débats, échanges et co-constructions (ce qui a été la démarche de construction du projet socialiste).

Il en a été décidé ainsi, soit.

 

Dans ce contexte, mon choix, et celui d’un nombre grandissant de camarades, se porte sur Martine Aubry. Je me propose donc ici une petite revue des raisons de ce choix:

 

  • Si elle a pu réunir les socialistes, elle peut rassembler les forces de gauche :

 

Il faut bien reconnaitre que ce n’est pas la moitié d’un défi qu’elle a relevé ! Si on pouvait reconnaitre à François Hollande la capacité à produire des synthèses lors des congrès, cela nous a toujours fait aboutir sur des projets et des résolutions qui consistaient en le plus petit dénominateur commun entre toutes les composantes du Parti Socialiste (cela ne veut pas dire qu’il ne serait pas capable aujourd’hui de produire autre chose, mais jugeons sur les actes réalisés). La démarche de Martine Aubry a plutôt consisté à repartir des valeurs du Parti Socialiste, des valeurs de la gauche, de constats partagés sur la situation réelle de notre pays, des urgences sociales, des contextes européens et mondiaux, et de mettre au travail tous ceux et toutes celles qui le souhaitaient pour bâtir une réponse concrète, opérationnelle, et salutaire pour notre pays.

De ce point de vue, il me semble que le clivage destructeur, produit par un revirement social-libéral de la tête de notre parti, au moment du Traité Constitutionnel sur l’Europe a été analysé et « digéré ». Martine Aubry a eu l’honnêteté intellectuelle de reconnaitre que les analyses des défenseurs du Non, n’étaient pas anti-européennes mais bien pro-européennes, pour une autre Europe. Une Europe construite pour ses citoyens et non pas pour les financiers.

 

 

  • Faire autorité ou être autoritaire ?

 

La « dame des 35 heures » a pu passer, sur la forme, pour autoritaire, sur le débat des 35h. Mais prenons la réalité de ce qu’elle a conduit ces 3 dernières années: au sortir du Congrès de Reims, nous avons un Parti Socialiste atomisé. Elle a su faire preuve d’une autorité, au sein, susciter un respect, tous camps confondus, pour que tous, dans une relation de confiance se mettent au travail, que l’on oublie les petites phrases pour produire un projet.

Elle a su conduire la bataille de plusieurs échéances électorales, exprimer des positions simples mais claires du PS face aux politiques sarkozystes, et fédérer la résistance sur plusieurs dossiers comme celui de la réforme des retraites.

Sur ce point précis, ses positionnements ont été intéressants: elle a affiché un avis sur ce dossier, mais elle a aussi accepté la régulation des militants pour réajuster ces positions pour demeurer non pas sur une position individuelle mais bien comme porte-voix des militants qu’elle rassemble. C’est pour moi ce qui différencie l’autorité (nécessaire), d’une démarche autoritaire (préjudiciable à la gouvernance).

Et précisément c’est pour moi ce qui la différencie de Ségolène Royal. Les deux sont capables de faire preuve d’autorité, ce qui est une garantie pour « changer le monde ». Pour autant, Martine Aubry ne donne pas l’impression d’avoir été touchée par la grâce. Elle accepte la régulation par les personnes qu’elle est censée et qu’elle doit représenter.

 

  • Solidifier le socle des socialistes pour fédérer la gauche ou comment ne pas reproduire l’ânerie de 2007 qui nous a conduit à la défaite ?

Le projet socialiste a été approuvé par plus de 90% des militants socialistes. Cela veut bien dire qu’il doit constituer notre socle pour cette campagne. Martine Aubry l’a animé, défendu et présenté.

Ainsi ce qui doit animer tous les candidats doit bien être la mise en oeuvre de ce projet, chacun devant convaincre qu’il est le plus apte à le traduire de manière opérationnelle.

Dès lors, que penser de certains candidats, qui dès à présent, affirme qu’ils renoncent à certains pans de ce projet, et notamment ceux qui sont de nature à ré-oxygéner notre démocratie : il en va ainsi de François Hollande qui « tente de se rallier les baronnies socialistes en leur promettant de ne pas supprimer le cumul des mandats s’il était élu » (source: Rue 89)

 

  • Produire un dialogue avec toute la gauche ?

Comment peut-on raisonnablement envisager la possibilité d’un dialogue entre le Front de Gauche et François Hollande ? Il faut là-aussi remonter aux positions de François Hollande à l’encontre de celles et ceux qui ont défendu le Non au Traité Constitutionnel (non pas que Martine Aubry fût tellement plus tendre, d’ailleurs), mais également aux Congrès du Mans et la préparation du Congrès de Reims pour bien comprendre que la capacité de François Hollande à dialoguer avec Jean-Luc Mélenchon est voisine de… celle de Strauss-Kahn… A ceci près que DSK a pour lui la clarté de son positionnement politique (ce qui n’est pas forcément le cas de Hollande). Mais peut-être que dans cette campagne François Hollande démontrera d’autres qualités et d’autres compétences. Mais pour l’heure on ne peut juger que sur les constats que l’on a pu faire…

 

  • Le fameux débat: Aubry est-elle plus à gauche que Hollande ?

On pourra légitimement nous retourner que Aubry a fait alliance à Lille avec le Modem, ce qui n’est pas le cas de François Hollande. Certes. C’est un fait et il est têtu.

Ce que je pense, c’est que Martine Aubry a démontré, dans sa gouvernance du PS, qu’elle est capable de conduire une majorité politique, le faire un intégrant sans sectarisme mais avec fermeté sur sa ligne politique,  une dynamique pour produire un projet politique et conduire sa mise en oeuvre. Finalement n’est-ce pas là ce qu’on demande à un / une Présidente de la République.

Ainsi, il n’est pas exclu que Martine Aubry s’engage dans une approche sociale-libérale. Ni plus ni moins que François Hollande. La seule garantie que nous puissions avoir ce sont les preuves par les faits qu’elle a pu nous donner à la tête du PS d’une part. Mais également dans l’exercice de ses fonctions ministérielles. Par exemple la manière dont elle a intégré le travail d’Alain Lipietz sur l’Economie Sociale et Solidaire lorsqu’elle était Ministre de l’Emploi et de la Solidarité. Et de ce point de vue son bilan sur le partage du temps de travail (35 h), sur les nouveaux gisements d’emplois (Nouveaux Emplois Nouveaux Services) et sur les solidarités (Couverture Maladie Universelle – CMU) constituent quand même de bon indicateur d’une ligne de gauche, dans un contexte qui fut plutôt social-libéral…

La partie « au-delà du PS » arrive bientôt dans un prochain article  …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.