saint-jean-d’illac

Élisa : à quand l'application du principe de précaution ?

Dans le cas d’Élisa, j’espère donc que la nouvelle équipe municipale, prendre ce sujet à bras-le-corps, tant il s’illustre année après année par une dérive qui fait de plus en plus l’impasse sur les principes élémentaires de précaution: appliqué aux élèves et enseignants accueillis, appliqué à l’environnement, appliqué à l’habitat. Mais aussi le principe d’équité appliqué à toutes les structures illacaises.
Passons en revue tout cela.

L'avenir des illacais ne peut pas être un "je".

Comme beaucoup d’autres, voici donc de longues années que je contribue à la vie locale illacaise. Et je tente depuis toutes ces années de le faire d’une certaine manière. Rien n’indique que cette manière soit la bonne ou la plus pertinente. D’autres sont possibles, chacune est légitime.D’autres personnes s’impliquent également, avec des approches différentes. Et c’est heureux. Même si je peux avoir des désaccords avec elles, elles méritent le respect:

La stigmatisation des Gens du Voyage au plus haut sommet de l'Etat, ou la xénophobie comme acte quotidien

Les bonnes vieilles mécaniques nauséabondes sont de retour. Quand la crise est là, les pires dirigeants ont toujours dressé leur peuple contre des communautés, des minorités, exacerbant les pires instincts des hommes (si on peut alors encore parler d’humanité…). Au lieu de souder les citoyens dans un lien social qui les prépare à affronter collectivement une difficulté, il est alors un réflexe, plutôt que de chercher des solutions, de « diviser

Le cinéma en plein-air: une première réussie à Saint-Jean-d'Illac

Un pique-nique où nous nous sommes finalement retrouvé plus nombreux que prévu, et … un dessin animé qui a permis de fêter comme il se doit la fin de l’année scolaire et donc le début des vacances! A l’initiative de la Ville de Saint-Jean-d’Illac, Catherine Putegnat et Edouard Quintano (respectivement adjointe à la Culture, Jeunesse et Education, et délégué à la Culture et aux Sports) ont accueilli par un petit