La stigmatisation des Gens du Voyage au plus haut sommet de l’Etat, ou la xénophobie comme acte quotidien


Notice: compact(): Undefined variable: post_id in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: order in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: meta_key in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: featured in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: attachment in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: scan in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: scan_raw in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: callback in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: default in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: split_content in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: size in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: srcset_sizes in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: link in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: link_class in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: image_class in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: width in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: height in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: before in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: after in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: min_width in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: min_height in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: caption in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: meta_key_save in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: thumbnail_id_save in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: cache in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: format in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: echo in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: custom_key in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: default_size in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: the_post_thumbnail in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: image_scan in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: default_image in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: order_of_image in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Notice: compact(): Undefined variable: link_to_post in /var/www/wp-content/themes/envince-pro/library/ext/get-the-image.php on line 297

Les bonnes vieilles mécaniques nauséabondes sont de retour.
Quand la crise est là, les pires dirigeants ont toujours dressé leur peuple contre des communautés, des minorités, exacerbant les pires instincts des hommes (si on peut alors encore parler d’humanité…).
Au lieu de souder les citoyens dans un lien social qui les prépare à affronter collectivement une difficulté, il est alors un réflexe, plutôt que de chercher des solutions, de « diviser pour mieux régner ». Et le plus souvent c’est sur la bonne vieille mécanique de la « peur de l’autre », de la « peur de l’étranger », de la peur de ce qui ne nous ressemble pas, que l’on s’appuie.
Cela a un nom: la xénophobie.

C’est ce qui est en marche, dans notre bonne vieille France.

Les victimes expiatoires sont – une fois de plus – les Gens du Voyage.

Une fois de plus, parce que ce sont des cibles récurrentes.

Sarkozy, en tant que Président de la République, devrait incarner ce lien social de la République sur la base de l’égalité des droits et l’égalité des devoirs. Il en va de même pour tout élu de la République.

Mobiliser les préfets pour démanteler les camps, mais pas pour obliger l’application de la loi Besson.

La loi Besson (le bon, Louis Besson, pas la brute ni le truand…), pose des obligations à toutes les communes en terme de construction d’aire d’accueil des Gens du Voyage, qu’il s’agisse des personnes en itinérance mais également des personnes en voie de sédentarisation. Etrangement, tous les beaux élus de la République, n’appliquent pas cette loi. Les préfets sont-ils mobilisés pour la faire appliquer  ? Que nenni…

Pour être plus précis, tous les élus appliquent cette loi… tout au moins lorsqu’il s’agit de percevoir les sous: en effet c’est cette même loi qui encadre la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement), une des bases du financement de toute commune. Première brèche républicaine: les maires et leurs équipes s’accordent sur leur droit (percevoir la dotation) mais pas leur devoir (assurer cette construction des aires d’accueil. On dira élégamment qu’ils trainent les pieds (sous la pression il est vrai de certains électeurs).

Dans ce cas précis, quelle est la mobilisation des préfets ? Nulle.

Suite à la demande du Président Sarkozy, a-t-on au moins la même mobilisation pour les deux approches (démantèlement et application de la loi Besson). Evidemment que non. Et c’est là que l’on peut alors parler d’une politique de stigmatisation et de discrimination… pas vraiment positive!

(voir cet excellent article sur Rue89: Sarkozy et les gens du voyage : des années de stigmatisation)

Jouer sur la peur de l’étranger, de la différence: le retour des approches réactionnaires et fascisantes de la norme et du « bon français ».

La France reste un des derniers pays d’Europe à considérer les Gens du Voyage, pour certains français depuis plusieurs siècles comme des français de seconde zone, voire des sous-français. J’en parlais déjà ici: (C’est pas tous les jours le Festival de Cannes).

Les mots ont leur importance: quand un Président de la République, suivi de son ministre parle de « Camp » de Gens du Voyage, cela nous renvoie tout de même au lexique des années les plus sombres de notre belle Europe. Il en va de même de tant d’élus locaux, de droite comme de gauche (?!) qui se perdent dans les mêmes dérives.
Alors on me répondra qu’ils ont des caravanes et qu’en cette période estivale on parle de camping et que cela ne choque personne. J’y répondrais juste qu’en cette période estivale, nous nettoyons nos terrasses et nos voitures à coup de karcher… et c’est pas pour autant que nous cautionnons quand Sarkozy parle de nettoyer les banlieues au Karcher. Les mots ont leur importance, il faut cesser de se cacher derrière son petit doigt. A fortiori dans la bouche d’un élu les mots comptent. Et le mot « camp » n’est jamais employé par hasard. A moins que ce ne soit qu’un dommage collatéral imputable à la lepenisation des esprits ?

Ce qui revient le plus souvent, c’est « qu’ils ne sont pas comme nous ». Et tout dans notre démarche vise à assimiler (les rendre comme nous) et non les intégrer (faire en sorte que les règles communes soient respectées). Rappelons que l’on parle d’intégrer des citoyens qui sont français depuis 3 siècles pour certains. A l’époque coloniale, on parlait de civiliser les sauvages… aujourd’hui, il est plus vraisemblable que ce qui est attendu c’est qu’ils nous ressemblent plus. Même si quand ils nous ressemblent et qu’ils s’achètent des grosses voitures, c’est « qu’ils les ont volées à coup sûr!! »
Leur culture ne nous intéresse que lorsqu’il s’agit de voir les Gipsy Kings chez Drucker !
Pour le reste, circulez !!

Qui a peur des Gitans ?: c’est le titre de l’excellent documentaire de John Paul Lepers, rediffusé ces derniers jours sur France 4. Après « les Gitans sont tous des voleurs de poules », « les Arabes sont tous sales », « les Noirs pas comme nous », et toutes ces petits leçons quotidiennes du « bien-vivre ensemble », voici un documentaire court, qui mériterait d’être diffusé dans les écoles, dans le cadre du programme d’Education Civique tant demandé par notre cher Président de la République.

DOC: QUI A PEUR DES GITANS ?
envoyé par latelelibre. – L’actualité du moment en vidéo.

Une sédentarisation parfois dans des constructions illégales, le plus souvent sur des terrains déclarés non-constructibles.

Au-delà des aires d’accueil des Gens du Voyage (et Saint-Jean d’Illac / Martignas en dispose d’une), nous devons néanmoins faire le constat de nombreuses sédentarisations, souvent sur des terrains agricoles, déclarés non-constructibles.
C’est d’ailleurs le cas à Saint-Jean-d’Illac. J’ai d’ailleurs eu l’occasion d’en faire la visite… accompagné de 5 gendarmes, il y a de cela quelques mois: nous sommes bien sur une propriété privée, donc nous ne pouvions y pénétrer que dans un cadre bien précis et bien défini. A vouloir faire appliquer la loi, nous devons nous l’appliquer à nous même. C’est la différence entre un Etat Républicain et le monde des cow-boys.
J’ai d’ailleurs ce jour-là été très impressionné des compétences développées en terme de construction… le contexte n’est pas le bon, mais j’ai dû constater les compétences de travaux publics et d’aménagement assez étonnantes…
Pour le reste, des familles déclarant vouloir laisser quelque chose à leurs enfants.
Et pourtant il faudra faire respecter la loi, parce qu’elle s’impose à tous.

Il faut bien reconnaitre que le paradoxe est bien là et il n’est pas question ici de faire une quelconque forme d’angélisme:
Ces constructions sont illégales et qu’il faut, il faudra obtenir leurs destructions, tôt ou tard.

Faire appliquer le droit, partout, de manière identique: un Etat de Droit par opposition au Délit de Faciès:
Au niveau national, que n’a-t-on pas entendu sur la Vendée, lors de la tempête Xynthia, sur nombre de permis de construire en zone inondable, ayant conduit aux morts que l’on sait.

Pour autant je mets ma main à couper que la plupart des maires de France sont plus enclins à modifier leurs plans locaux d’urbanisme pour rendre constructible une zone à risque s’il s’agit de la donner à des lotisseurs, que de rendre constructible une zone agricole sans aucun risque s’il s’agit de la laisser à des Gens du Voyage installés depuis dix ans!

C’est pourquoi, en tant qu’élu de la République, je me sens solidaire de toute action visant à s’assurer du respect des règles d’urbanisme s’il ne s’agit pas d’une politique discriminatoire, stigmatisante et donc xénophobe: cela signifie que les mêmes règles doivent bien s’appliquer à tout le monde. Qu’il s’agisse des règles qui s’appliquent à Mr Joyandet, à la Vendée, et même à Saint-Jean d’Illac !

En tant que socialiste, je défends que si l’égalité des chances, la lutte contre les discriminations, le progrès social, la protection des plus faibles, veulent encore dire quelque chose pour le peuple de gauche et au premier rang, les élus, nous nous devons d’être créatifs et d’imaginer des solutions progressistes pour favoriser la sédentarisation de tous les citoyens qui le souhaitent.
De favoriser ainsi une cohésion sociale encore plus indispensable en temps de crise qu’en temps normal.
Et de rappeler que nous sommes, nous à gauche, les légataires d’une indispensable protection des plus faibles.
Les nantis ont déjà leurs avocats: le bouclier fiscal est là pour nous le rappeler tous les jours.

Ou alors c’est qu’on se trompe de camp !
Et pour le coup, le mot est employé à dessein !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.