illac à regarder de + près

La menace fantôme

Dans son dernier article paru dans Sud-Ouest, le journaliste Olivier Delhoumeau a, sans aucun doute, trouvé les bons mots pour caractériser la manière de faire du Maire actuel de Saint-Jean-d’Illac : la menace. Un rapport aux communes environnantes basé sur la menace Souvenez-vous ! Au début du mandat, déjà Monsieur le Maire menaçait la Ville de Mérignac et celle de Pessac, si elle ne prenait pas à sa charge la

Élis' à géométrie variable ... [épisode 3]

Quand, au sommet de l’État, celui qui est dans les petits papiers du Puissant a accès à toutes les autorisations, on ne devrait pas s’étonner qu’il en soit de même à l’échelon local: manifestement Élisa, nouvelle muse de notre Maire, a droit à toutes les diligences, tous les passe-droits, toutes les faveurs.
L’occasion pour les illacais de découvrir que tout le monde n’est décidément pas logé à la même enseigne…
Mais soyons positifs. C’est aussi l’occasion de mieux comprendre le fonctionnement « normal » d’une collectivité et d’aborder deux compétences fondamentales: l’urbanisme et l’assainissement.

En route pour un Élisagate ?  [épisode 2]

Les bans directement publiés dans la presse régionale aurait dû nous mettre la poussière à l’oreille. Mais je n’avais pas, chère Élisa, d’a-priori sur cette nouvelle love-story. Et contrairement à la chanson de l’ami Gainsbourg, je n’avais pas l’intention chère « Élisa », d’aller jusqu’à « chercher les poux ». Oui mais voilà, chère Élisa, notre édile à l’idylle dispendieuse. Et secrète.

Elisa, Elisa, saute-moi au cou...

Telle une ritournelle, voici donc la nouvelle grande histoire d’amour de Monsieur le Maire: après l’usine à l’autre bout de la ville convertit en lieu à tout faire pour 5,5 millions d’euros, après les festivités estivales aux factures surdimensionnées pour notre ville, lui imposant de tenter de vendre les espaces verts communaux pour boucler son budget, voici qu’on nous annonce à  grand renfort d’annonces, de vidéos et de coupures de presse, l’arrivée prochaine de Elisa Aerospace, une école d’ingénieur, sur Saint-Jean-d’Illac.

Et puis l'ogre ... (épilogue)

Et puis l’ogre dévora un à un chacun de ses enfants… La fable est donc en grande partie achevée. Cette fable, bien trop longue, a conduit notre ogre à dévorer un à un, chacun des enfants. Cette fable, elle met en scène plusieurs protagonistes : l’ogre bien sûr, ceux qui l’applaudissent à chacun de ses festins, ce ne sont jamais les moins responsables. Et l’argentier. Sa tâche à lui est