La démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas…

La démocratie ne s'use que si l'on ne s'en sert pas...

Il ne fait pas bon s’intéresser à la chose publique à Saint-Jean-d’Illac… ou comment tout est fait pour compliquer la vie du simple citoyen qui a envie de comprendre la gestion des affaires municipales… Voyez plutôt…

« Danse avec les… » micros

extrait de la plaquette du dispositif de sonorisation installé

La salle du Conseil Municipal est équipée du dispositif le plus classique d’amplification permettant normalement à chaque conseiller-e municipal d’entendre et d’être entendu-e. Avec un micro « maître », celui du Maire, lui permettant de distribuer la parole. Accessoirement, ce dispositif d’amplification permet au public présent d’entendre les différentes interventions.  À chaque Conseil Municipal c’est le même ballet. Près d’un an après avoir pris ses fonctions, celles et ceux qui viennent assister aux Conseils Municipaux en tant que public, sont contraints de réclamer à intervalles réguliers l’utilisation des micros pour pouvoir suivre les différentes interventions. Un vrai bonheur.

Au regard de l’intérêt général, je dépose ici le mode d’emploi de ce système de sonorisation 😉 BrochureCCS800Ultro

Blind test ou ophtalmo mon amour ?

À chaque Conseil Municipal, c’est le même cinéma… enfin presque… En réalité c’est un vrai test opthlamo… impossible d’obtenir que des documents visibles et lisibles soient projetés. À se demander pourquoi ces documents sont projetés… Songez plutôt: chaque conseiller-e dispose des documents écrits pour suivre. Nous autres, pauvres gueux, citoyens de seconde zone, sommes contraints d’essayer de lire à distance quelques bribes. Ne serait-il pas possible – pour les personnes présentes – de disposer de copies des documents… c’est aussi ça la démocratie locale ?

Voici ce que voit un appareil photo avec un capteur de plus de 12 M de pixels… alors nos pauvres yeux…IMG_20150116_191152

Un vrai défi pour l’attention

Parfois, les ordres du jour sont publiés avant le Conseil Municipal permettant de tenter de suivre le déroulement du Conseil Municipal. Mais ne rêvons pas: rien sur le contenu des délibérations et encore moins sur les annexes.

Un véritable mépris pour les citoyens, malgré plusieurs courriers demandant que l’on puisse accéder à ces documents.

Pourtant, dès juillet 2014, j’envoyais moi-même un courrier à Mr le Maire et son équipe, sollicitant de pouvoir disposer de ces informations. Courrier resté sans réponse à ce jour, malgré deux relances. (Lire « Houston, on a un problème, on a perdu la communication »… ou la friture sur la ligne de la démocratie locale…)

Suivre le budget : « Mission Impossible »

S’il vous prend l’envie de suivre les questions budgétaires, alors là, c’est « Mission Impossible ». Et même si vous souhaitez les consulter après coup, rien de rien sur le site internet. Bref, comment veut-on que les citoyens prennent part à la vie de la Cité quand ils doivent affronter autant d’obstacles?

C’est pourquoi j’ai adressé ce jour, le courrier suivant à Mr le Maire, lui demandant, comme prévu par la loi, qu’il me fasse parvenir les pièces manifestement cachées à la connaissance des illacais. Nous recevons tous nos avis d’impôts locaux, mais impossible de savoir ce qu’il advient de ces budgets. Un véritable scandale !

Courrier_Seyve_CADA

L’intercommunalité : « Top Secret »

Impossible de trouver sur le site de la Ville les dates et lieux des Conseils Communautaires. Et pourtant un Conseil Communautaire sur 3 se déroule… à Saint-Jean-d’Illac. Et ils sont tous ouverts au public. Mais invisibles pour les illacais. Une parodie de démocratie.

Voici par exemple une copie d’écran du site de la Ville de Canéjan, membre de la Communauté de Communes Jalle Eaux Bourdes

Capture-20.28.05

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *