Exclusif! ABBA, la prochaine affiche illacaise !

Exclusif! ABBA, la prochaine affiche illacaise !

Hé non… il ne s’agit pas de la tête d’affiche du prochain Illac-en-scène… quoique…

Il s’agit de la dernière mode lancée par le premier magistrat de la Ville, Hervé Seyve: on abat ! Tout, partout, tout le temps: on abat, on élague, on tranche. Dans le vif et à vif !
Alors après tout, comme dirait Alain Chamfort, star des années 80 par excellence: « Souris puisque c’est grave!« 

ABBA-tus / « Waterloo »:

on annonce une semaine de la forêt mais on abat les arbres de toutes parts !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=Sj_9CiNkkn4″ align= »left » /]

C’est la grande tendance du moment. On annonce de grandes mobilisations pour la forêt, quitte à recouvrir nos écoles avec des banderoles à l’effigie des supermarchés Leclerc, tout ça pour: multiplier les autorisations de défrichement.

Autorisation de défrichement affichée Allée des Palanques

La forêt, constitutive de notre commune est en train d’être reléguée au rang de paysage éloigné du coeur de ville. Tantôt le Maire joue au spéculateur immobilier, contribuant à la disparition des espaces verts des zones habitées, tantôt il apporte son soutien actif à des projets qui supposent des demandes de déforestation, que la préfecture n’a d’autres choix que de valider, dans la mesure où ces projets sont assortis des mesures compensatoires: loin de Saint-Jean d’Illac des arbres sont replantés. Pendant que notre poumon vert s’étiole en centre-ville, des arbres viennent le plus souvent supprimer des zones agricoles, ailleurs.

Entre les zones d’activités, les zones habitables et les zones aménagées et/ou à aménager ce sont des hectares qui défilent les uns après les autres. Débités.
Et beaucoup d’entre eux uniquement pour consolider des comptes… eux aussi débiteurs…

Manifestation à l’appel de l’Association de Sauvegarde des Espaces Verts

ABBA s’tond / « Money, money, money » :

La fin des abattements sur la taxe d’habitation… on tond partout où c’est possible !

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=ETxmCCsMoD0″ align= »left » /]

Ni-vu ni-connu, une petite délibération pas tout à fait indolore s’est glissée dans l’ordre du jour du Conseil Municipal du 25 septembre 2017…
Parmi les attributions d’une collectivité, il lui appartient de fixer non seulement le taux de la taxe d’habitation, mais également les abattements … ça ne s’invente pas…

C’est avec fanfares et trompettes que le Maire, Hervé Seyve avait annoncé en début de mandat une baisse de 2% de la taxe d’habitation. Son adjoint aux finances, Fabrice Guillemet s’empressant d’ajouter au cours du Débat d’Orientation Budgétaire pour l’année 2014:

« Nous avons la ferme volonté d’une gestion pluriannuelle rigoureuse des dépenses publiques pour conserver les marges de manoeuvre financières destinées à couvrir les besoins d’investissements, tout en relâchant la pression fiscale de nos concitoyens » (sic)

N’en jetez plus !

Le même évoquait d’ailleurs la baisse des dotations aux collectivités pour 50 milliards dans le même élan. Il ne peut donc pas feindre de la découvrir aujourd’hui…

Ni une, ni deux, voilà que l’on passe aujourd’hui au rabotage des abattements. Alors même que par l’augmentation conjointe de la population et de leurs revenus, les recettes de la taxe d’habitation n’ont de cesse d’augmenter (ce qu’on appelle l’effet base). On baisse de 2% la taxe d’habitation, et au détour d’une délibération, le taux d’abattement facultatif général prend 5% dans la vue, s’effondrant de 15% à 10% !

[pdf-embedder url= »http://51.158.123.165/wp-content/uploads/2017/09/7TAXEHABITATION.pdf »]

ABBA-tir à vue / « Mamma mia »:

[arve url= »https://www.youtube.com/watch?v=unfzfe8f9NI » align= »left » /]

Souvenez-vous !

Il était question de sauver Saint-Jean-d’Illac du bétonnage !
Hervé Seyve allait sauvegarder le patrimoine illacais et empêcher notre commune de vivre un développement anarchique…
La construction serait ralentie, maitrisée, etc… etc…

 

 

Je suis contre la construction de grand groupes de logements (plus de 25 logements/hectare) sur la commune de Saint-Jean-d’Illac

Ainsi parlait Hervé Seyve, candidat. Hervé Seyve, devenu Maire bat des records ! Deux exemples pour la forme:

  • Villages d’Or : 60 logements / hectare
  • Mayne de Brana: 67 logements / hectare

Et ça donne ça:

Mais non content des projets portés par les autres, voici ce même Hervé Seyve qui se transforme désormais en lotisseur, histoire d’apporter sa pierre à l’édifice…

ABBA-sourdis / « Dancing queen »:

on connait enfin le coût du Illac-en-Scène 2!

[arve url= »https://youtu.be/xFrGuyw1V8s » align= »left » /]

Certains trouverons que cela fait cher le tour de chant de Monsieur le Maire, principal bénéficiaire de l’opération en terme d’image… Car le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne fait pas trop de place à son adjointe à la culture… pour un évènement culturel. Aucun signe de vie de l’adjointe en titre sur la moindre coupure de presse, le moindre plateau télé. À moins que cet évènement ne relève qu’exclusivement de la délégation communication…

Mais là où il y a de la gène, il n’y a pas de plaisir…

Voyez plutôt: au Conseil Municipal du 25 septembre 2017, apparait une délibération créant un poste d’attaché territorial et un poste de rédacteur territorial, principalement pour « coordonner le festival Illac-en-Scène ». Voilà voilà…

 

Bref, à force de se nourrir sur la bête, il ne reste plus, pour finir, que les ABBA 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *